Petit lexique de la maternité en Hollandais

Let's talk about Dutch baby

Lorsque je me suis retrouvée enceinte aux Pays-Bas, j’ai cherché beaucoup de renseignements sur internet. Mais j’avoue que ne parlant pas un mot de néerlandais, j’ai mis un certain temps avant d’optimiser mes recherches (et mon shopping!!!!!). Voici donc un petit lexique franco-hollandais des termes les plus utiles sur le thème de la maternité, de la grossesse, ou du matériel de puériculture auxquels j’ai pu penser, en espérant que ça vous fera gagner du temps. 😉
Evidemment il sera amené à évoluer dans le temps et à être complété alors n’hésitez pas à me l’indiquer si un terme qui vous intéresse manque à l’appel! 😀

A

Aide à domicile post-partum >> Kraamzorg
Allaitement maternel >> Borstvoeding
Aménorrhée >> Amenorroe
Anneau de bain >> Badring
Anesthésiste >> Anesthesist

B

Baby-cam >> BabyCam
Baby-phone >> Babyfoon
Baignoire >> Bad
Balancelle >> Babyswing
Barrière de sécurité >> Traphek
Bébé >> Baby
Bébés-nageurs >> Babyzwemmers (Peuterzwemmers pour les enfants en bas âge)
Berceau >> Wieg
Biberon >> Zuigfles
Bouillotte >> Warmwaterkruik OU Kruik
Brosse et peigne bébé >> Kapset

C

Canopy >> Zonnekap
Cape de bain >> Badcape
Capote de pluie >> Regenhoes
Césarienne >> Keizersnede
Chaise-haute >> Kinderstoel
Chancelière >> Voetenzak
Ciel de lit >>  Klamboe
Coins de table >> Beschermende tafelhoekjes
Contraception >> Contraceptie
Couches >> Nappy
Couffin >> Reiswieg

D

 

E

Echographie >> Zwangerschap echografie
Egouttoir à biberons >>Roogrekje
Enceinte >> Zwanger

F

Faire-part de naissance >> Geboortekaartjes
Flèche de lit >> Piekstok

G

Gigoteuse >> Slaapzak
Goupillon >> Flesborstel
Grignoteuse >> Abbelzakje

H

Hôpital >> Ziekenhuis
Housse de matelas à langer >> Aankleedkusshoes

I

 

J

Jouets >> Speelgoed
Jouets de bain >> Badspeeltjes

K

Kit de manucure >> Manicureset

L

Lait infantile >> Zuigelingenmelk
Lange >> Hydrofiel
Listériose >> Listeriose
Lit à barreaux >> Ledikant
Lit d’enfant >> Peuterbed
Lit parapluie >> Campingbed

M

Maman >> Mama
Matelas >> Matras
Matelas à langer >> Aankleedkuss
Maternité >> Moederschap
Mère >> Moeder
Mobile musical >> Muziekmobiel
Monitoring >> Controle
Moustiquaire >> Klamboe

N

Naissance >> Geboorte
Nid d’ange >> Inbakerdoek
Nid de nuit >> Babynestje

O

Ombrelle >> Parasol

P

Parc (à jouer) >> Box
Peignoir >> Badjas
Photoshooting de grossesse >> Zwangerschapsshoot
Placenta >> Placenta
Pot >> Potje
Poussette >> Kinderwagen
Prise de sang >> Bloedonderzoek
Puériculture >> Kwekerij

Q

 

R

Réducteur de chaise >> Stoelverkleiner
Réducteur de WC >> Toiletverkleiner

S

Sac à langer >> Verzorgingtas
Sage-femme >> Verloskundige
Cabinet de sages-femmes >> Verloskundigepratiek
Siège auto >> Autostoel
Spirale d’activités >> Spiraal OU Wagenspanner
Sucette >> Fopspeen

T

Tapis à langer >> Vershoonmatje
Tétine >> Fopspeen
Thermomètre de bain >> Badthermometer
Thermomètre digital >> Digitale thermometer
Toise >> Groeimeter
Tour de lait >> Melkpoedercontainer
Tour de lit >> Bedomrander
Toxoplasmose >> Toxoplasmose
Transat >> Wipstoel
Transat de bain >> Badinzet
Trotteur >> Loopstoel

U

 

V

Veilleuse >> Nachtlampje

W

 

X

 

Y

 

Z

 

Publicités

Vie d’expat – 5 choses qu’on devrait piquer aux Hollandais

Let's talk about Dutch baby

J’ai récemment constaté que depuis quelques temps, je vous parle souvent de ma vie de maman, mais beaucoup plus rarement de ma vie d’expatriée. Et souvent lorsqu’on vit à l’étranger, à la vue de certaines pratiques et on se dit « mais pourquoi ne fait-on pas ça chez nous? ».

Voici mon top 5 des trucs géniaux à copier sur les hollandais!

 

 

Et vous, y a-t-il des choses que vous avez découvertes à l’étranger et que vous avez trouvées géniales? Ou au contraire certaines choses pour lesquelles vous avez pensé « quand même, ça, c’est mieux chez nous »?

A bientôt pour un nouvel article, et en attendant prenez bien soin de vous! 🙂

La déception Scheveningen

Let's talk about Dutch baby, voyage
Promenade en famille à la plage de La Haye

Si le sujet principal de ce blog est la maternité, le fait que je sois expatriée aux Pays-Bas depuis deux ans maintenant a, comme vous pouvez vous en douter, un impact important sur nos vies quotidiennes. Même après deux ans sur place, nous apprécions toujours autant de découvrir de nouveaux lieux et paysages.

Le week-end dernier, nous nous sommes ainsi finalement décidés à aller nous promener le long de la jetée de Scheveningen, qui m’attirait depuis mon arrivée (mais vous savez ce que c’est, on remet on remet et puis un beau jour ça fait deux ans et on réalise qu’on n’y est toujours pas allé! Bref…). De ce que j’en avais vu sur internet, l’ambiance me paraissait à similaire à celle de Santa Monca en Californie, lieu qui me fait je dois l’avouer rêver depuis de nombreuses années. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons donc pris nos clics et nos clacs direction La Haye.

Malheureusement, et comme vous l’aurez vu dans le titre de ce post, quelle ne fût pas ma déception une fois arrivée. Moi qui m’attendait à une ambiance boho, relax et plutôt nature, c’est une sorte de seconde « côte d’Azur » qui se présenta à moi. Outre le fait que la jetée fût complètement bondée, c’est surtout l’amoncellement de boutiques, restaurants, casinos, boîtes de nuits et autres vendeurs « à la sauvette » qui m’assaillit!

DSC_0157DSC_0158DSC_0164DSC_0162

Je ne peux pas dire que ce n’est pas lieu sympa, tout dépend de ce que l’on cherche en réalité. Je suis persuadée que c’est l’endroit idéal pour des vacances avec des ados qui ont plus besoin d’activités et franchement si j’avais eu 15 ans cette plage m’aurait certainement plu. Pour autant, une fois le besoin de socialisation mis à part, et pour avoir vu de nombreuses autres plages néerlandaises, je peux affirmer qu’il en existe de beaucoup plus belles, sensation d’être une cible marketing ambulante en moins! 😉

Mention spéciale tout de même aux activités tyrolienne, saut à l’élastique et grande roue au bout de la jetée (qui ne désemplissent pas d’ailleurs), ainsi qu’aux jeux d’arcade des années 80.

DSC_0172DSC_0173DSC_0176DSC_0171DSC_0180DSC_0182DSC_0186

En réalité, j’ai tellement été habituée à autre chose depuis mon arrivée que je pense avoir été déstabilisée. Ou peut-être ce côté exigeant est-il du à mon grand âge?! Quoiqu’il en soit vous l’aurez compris je ne vous recommanderais pas spécialement Scheveningen pour vos vacances en Hollande.

Mais vous, que recherchez-vous en vacances? Plutôt nature ou citadine? Rando ou bronzette?

Choc culturel le retour

Choc culturel

Si vous me suivez sur YouTube, vous avez sans doute vu ma vidéo concernant les choses absolument géniales qui se font aux Pays-Bas, et que l’on devrait selon moi absolument dupliquer en France (et ailleurs)!

Mais comme vous le savez vivre à l’étranger ne se résume pas à s’émerveiller sur certains concepts. Cela provoque aussi bien souvent des surprises, des chocs culturels, qui nous laissent ma foi… pantois! L’une d’elle a été parfaitement illustrée par Clémentine sur le blog du Courrier international (cliquez sur l’image si vous souhaitez en voir plus), il s’agit de la santé du point de vue des néerlandais!

néerlandais 2

Cette illustration est tellement vraie! Hé oui, et comme je l’avais évoqué pour nos tout petits ainsi que pour la grossesse, l’approche de la santé est assez (voire très) naturelle. Par conséquent, si il s’agit d’un rhume ou de ce qui pour eux relève du petit bobo anodin, même si en réalité vous – ou pire votre petit trésor d’amour – avez 39° de fièvre depuis 4 jours votre médecin dira quasiment systématiquement « reposez-vous, prenez du paracétamol et revenez me voir dans 3 jours si ça ne va pas mieux »… Une approche quelque peu déstabilisante pour nous français qui avons un système de santé bien plus médicalisé.

Alors qu’en pensez-vous? Seriez-vous plutôt « à la française » ou « à la hollandaise »?

Une journée à… Delft

Let's talk about Dutch baby, voyage

Comme vous l’aurez compris, notamment si vous me suivez sur Instagram, Mamie Crochet et Tata Brioche sont venues nous voir Poupette et moi chez nous en Hollande depuis plus d’une semaine (ce qui explique du coup le rythme ralenti sur le blog ces derniers temps, et je m’en excuse). Entre deux rires, cent jeux et un milliard de bisous, j’ai profité de leur séjour pour leur faire découvrir quelques coins de la Hollande, outre la très connue Amsterdam! Et comme, pour moi, être expat’ c’est aussi ça – découvrir un pays, le visiter et prendre le temps d’en apprécier tous les visages – j’ai décidé de partager avec vous mes petits séjours aux Pays-Bas.

Commençons donc par Delft, une ville étudiante réellement charmante de Hollande méridionale, plutôt moyenne (environ 100.000 habitants) mais pour autant très connue grâce à sa porcelaine mais aussi aux personnes illustres qui y ont vécu (Vermeer et Guillaume d’Orange himself!!!). Nous nous y sommes donc rendues ce lundi et avons flâné dans les rues avant de visiter la Maison de Vermeer, où a donc vécu le peintre de (entre autres) La jeune fille à la perle ou encore de La laitière. Voici donc quelques photos prises à cette occasion.

DSC_0353

La vieille église « Oude kerk », vue du Stedelijk Museum Het Prinsenhof

DSC_0368

Point particulier de cette église du Moyen-Age: sa tour complètement penchée!!!

DSC_0376DSC_0378

DSC_0386

En premier plan l’Ancien hôtel de ville, et en fond la Nouvelle église

DSC_0407

L’ancien hôtel de ville

DSC_0426

Le clocher de la Nouvelle église culmine à 108,75 m de haut

DSC_0387

                                  Petite pause déjeuner à De Waag, sur la place du marché                                    Et mention spéciale pour l’accueil adorable! Merci à eux!

DSC_0418DSC_0430DSC_0427

IMG_2966

La Maison de Vermeer – Bien qu’elle n’abrite pas de toile originale elle a le mérite de présenter l’ouvre du peintre de façon chronologique et de reconstituer son atelier

Bilan de cette journée: une très belle ville à l’ambiance médiévale, parfaite pour une visite avec un enfant en bas age (mais attention, privilégiez le porte-bébé si vous le pouvez car comme partout aux Pays-Bas il y a de nombreux pavés). A mon avis, une journée suffit à voir les points principaux, tout du moins si vous n’avez pas en tête de visiter plus d’un musée.

J’espère que cet article qui sort un peu de l’ordinaire vous aura plus. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire et faites-moi savoir si d’autres posts de ce type vous intéresserait à l’avenir. Je vous dis à très bientôt et en attendant prenez bien soin de vous!!!

[Mes petits trucs] Les langes à quoi ça sert?

Articles de puériculture, Vie de maman
10 façons d’utiliser les langes au quotidien

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, avant la naissance de ma fille, tout le monde me vantait les mérites de ces carrés de tissus, sans que je ne sache vraiment ce à quoi ils étaient destinés. Alors comme cela faisait partie des choses à acheter sur ma liste (je vous en parlerai dans un prochain article), je m’en suis procuré… Et depuis, comme tant d’autres, j’estime que c’est un must-have dans le trousseau de bébé. Voici donc 10 manières d’utiliser un lange:

1. Essuyer bébé

Le lange étant en réalité un carré de tissus hydrophile, la première utilisation que l’on vous préconisera d’en faire (tout du moins ici aux Pays-Bas) c’est de l’utiliser comme une serviette. Ainsi, au sortir du bain, vous pourrez utiliser un grand lange pour envelopper bébé puis l’essuyer, notamment dans les plis de la peau, de manière rapide et efficace.

2. Protéger le matelas à langer

Vous pourrez également utiliser un petit lange pour protéger votre matelas à langer d’éventuelles petites taches. Car s’il existe des housses spécifiques pour ces matelas, au tout début notamment il faut rien reconnaître que les fuites ou petites tâches peuvent être assez régulières. Ainsi, au lieu d’avoir à laver la housse en serviette-éponge à chacun de ces incidents, le lange pourra être lavé seul et sera de fait bien plus rapidement sec et prêt pour une nouvelle utilisation.

3. Protéger les draps

Notamment durant les premières semaines, les bébés ont régulièrement tendance à régurgiter, et ceci d’autant plus s’ils sont allaités. Et comme ces petits êtres passent d’abord le plus clair de leur temps à dormir, c’est bien souvent dans leur lit qu’ont lieu ces petits accidents. Ainsi, placé sous la tête de votre nourrisson, un lange pourra également être lavé séparément et vous permettra d’espacer un tout petit peu les lessives de draps!

4. Servir de drap lui-même

Il s’agit là d’une des premières choses que m’a montrées ma kraamzorg. Car ici on utilise (tout du moins dans les premiers temps) des couvertures plutôt que des gigoteuses dans le lit de bébé. Mais quelle que soit votre opinion sur ce choix, un grand lange peut en tout état de cause servir de drap léger pour les siestes en été…

langes

5. Servir de pare-soleil/ coupe-vent

En promenade, notamment ici aux Pays-Bas, le temps peut rapidement changer! Une bourrasque et voici le soleil, une rafale et on remet les vestes (vous l’aurez compris, il y a tout de même une constante: le vent!). Ainsi, un lange ne prenant pas de place dans votre sac à langer, vous pourrez l’accrocher à votre nacelle pour éviter aux rayons du soleil d’éblouir votre tout petit ou encore pour limiter quelque peu l’entrée de l’air frais dans son habitacle.

6. Préserver votre intimité pendant l’allaitement

Toutes les mamans n’allaitent bien sur pas, mais si tel est votre cas, le faire dans un lieu public est toujours quelque peu source de gêne. Pour préserver votre intimité ainsi que celle de Bébé, rien de tel qu’un grand lange attaché à la bretelle de votre soutien-gorge pour s’y cacher. Avantages supplémentaires: compte tenu de la matière extrêmement légère du tissus, bébé pourra respirer sans problème (on en est heureuses n’est-ce pas?!) et surtout n’aura pas trop chaud en été!

7. Servir de tapis à langer en balade

L’hygiène dans les lieux publics n’est pas toujours au rendez-vous. Or si vous un tapis à langer de voyage est parfois fourni avec les sacs à langer, tel n’est pas toujours le cas. Ainsi, un petit lange stocké dans votre sac vous permettra d’épargner la douce peau de votre bébé d’éventuels microbes (sans oublier qu’en cas de fuite, cela vous évitera également d’en laisser partout pour les mamans qui suivront).

8. Faire office de bavoir géant

Au début de la diversification alimentaire, parents et bébés ont, il faut bien le reconnaître, une légère tendance à en mettre partout! Alors difficile de se passer d’un bavoir à l’heure des repas. Mais si vous l’avez oublié, ou si bébé a trop tendance à mettre les doigts dans la bouche, puis dans les cheveux, puis dans les yeux et sur le pull… Bref, si vous en mettez partout, sachez qu’un grand lange noué autour du cou (toujours sous votre surveillance bien sur) peut permettre de canaliser les petites mains baladeuses de vos chères têtes blondes! 🙂

9. Protéger vos vêtements des régurgitations

Car avec chaque tétée vient un rot libérateur, vous apprécierez de pouvoir protéger vos vêtements d’éventuelles tâches indésirables. Ainsi, placé sur votre épaule, vous éviterez facilement ces petits désagréments.

10 Asseoir bébé en extérieur

Une fois qu’il saura se tenir assis, bébé appréciera de pouvoir être posé à terre et explorer un peu plus le monde qui l’entoure. Pour autant, nous, Mamans, aurons parfois envie de préserver l’hygiène de ces petits aventuriers en évitant de les poser directement à même le sol. Un grand lange dans ces cas là vous permettra de créer un petit espace plus sur pour qu’il puisse explorer comme il l’entend. Ce conseil vaut bien entendu également pour la plage, pour remplacer au pied levé une serviette oubliée par exemple.

Petit bonus. Ramasser les jouets de façon efficace! 

Ou plus largement, transporter des choses. Car avec un bébé quasiment greffé au bras la plupart du temps, ranger et déplacer des objets devient en soi une performance. Pour pouvoir optimiser ces actions sans tomber dans la contorsion, vous pouvez faire de votre grand lange une sorte de baluchon en plaçant tous les objets souhaités en son centre puis en nouant ensemble les coins opposés! Et voilà un sac de fortune créé en moins de 30 secondes!

Vous l’aurez compris: hydrophile, léger, peu encombrant, vite lavé et vite sec – le lange a tous les atouts pour être emmené partout et servir en toutes occasions! Alors comptez-vous en acheter pour la naissance de votre petit trésor? Quelle utilisation pensez-vous en faire le plus?

J’espère en tous cas que cet article vous aura plu et vous aura été utile, en attendant le prochain portez-vous bien! A très bientôt pour un nouvel article! 

 

[Choc culturel] Geboortekaartjes!

Choc culturel, Let's talk about Dutch baby

Une autre grande différence que j’ai notée ici aux Pays-Bas concerne les faire-part de naissance.faire-part-2

J’ignore ce qu’il en est dans votre pays d’origine, mais en France, l’annonce des naissances est relativement normée.
Habituellement (tout du moins, de nos jours), la naissance est annoncée le jour même via SMS ou e-mails, afin d’informer la plupart des amis et membres de la famille. C’est seulement plusieurs semaines (ou devrais-je dire mois?!) plus tard que les parents procèdent à l’envoi en bonne et due forme du faire-part. Son contenu est généralement relativement descriptif et comprend le nom du bébé, ses heure et date de naissance, un court texte exprimant le bonheur des parents et, bien entendu, le poids et la taille de cette petite merveille!

Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque ma kraamzorg m’a dit qu’ici aux Pays-Bas, il n’en allait pas vraiment de même. En effet, mis à part le fait qu’il ne mentionne a priori pas la taille de bébé (puisque, comme je vous l’avais dit, ils ne la mesurent pas à la naissance), les faire-part doivent ici être envoyés juste après la naissance.
Et par cela, je veux dire qu’ils doivent l’être dans les jours qui suivent car ils comprendront également une information importante: vos heures de visites! En effet, vous devrez indiquer clairement les heures de la journée durant lesquelles vous souhaiterez vous reposer et celles pendant lesquelles vous accepterez les visites, pour permettre à vos proches de venir vous voir. Vous pourrez même y ajouter une invitation à une baby shower pour faire des présentations groupées (mais bien sur, l’invitation ne sera réservée qu’à certains proches en particulier)…

Et vous, comment allez-vous ou avez-vous annoncé la naissance de votre petit trésor?

Voyager avec bébé

Vie de maman
Mes conseils pour voyager avec un enfant de moins de 6 mois

Pour les vacances de Noël, nous avons décidé de rentrer en France avec Bébé, qui avait alors 5 mois et demi. Premier voyage en avion, premier déménagement de toutes les affaires de bébé donc et surtout premières appréhensions de maman (va-t-elle avoir mal aux oreilles, va-t-elle s’acclimater à un nouveau lieu, n’aurons-nous rien oublié?)…

Maintenant que nous avons passé ce cap, j’ai pensé que je pourrais partager mes impressions basées sur cette expérience.

1. Le voyage en avion, à quoi penser?

Prendre l’avion était sans aucun doute la chose qui me stressait le plus. En effet, j’avais, comme beaucoup d’entre vous sans doute, vécu ces vols rythmés par les cris stridents d’un petit monstre qui, pas de chance pour nous, avait mal aux oreilles et ne parvenait pas à se calmer. Bien sur avant, cela me dérangeait tout simplement…
Et puis je suis devenue maman, et cette impatience s’est muée en peur. Peur que mon bébé devienne CE bébé. Peur que mon enfant souffre. Et peur également de ne pas savoir quoi faire pour l’apaiser.

Mais nous avons passé le cap, et heureusement pour moi (pour nous), tout s’est bien passé. Toutefois, j’ai appris de ces premiers vols et voici en vidéo ce que j’ai retenu:

Je me permets d’ajouter un dernier conseil (et pas des moindres) ici: en effet, j’ai volontairement attendu les 5 mois de ma fille – car initialement j’avais prévu de rentrer dès ses 1 mois – et à ce jour je pense que j’ai fait le bon choix.
Je pense personnellement que lorsqu’il s’agit d’un premier enfant, il est souhaitable, si on le peut bien entendu, d’avoir appris à le connaître avant de se lancer dans un voyage de ce type. Outre le fait qu’il soit plus grand et puisse potentiellement tenir assis, être distrait, etc. ce qui rendra votre trajet beaucoup plus confortable, vous saurez bien mieux décrypter ses réactions et surtout répondre à ses besoins.

2. Le séjour sur place, comment l’acclimater?

Comme je l’ai évoqué à l’instant, le point clé concernant le séjour sur place est selon moi de réduire la voilure. Avant d’avoir un enfant, mes vacances étaient loin d’en être en réalité: mon mari et moi étions à chaque fois très actifs, toujours en mouvement ou en recherche d’une nouvelle activité à faire. Mais avec un nourrisson de moins de 6 mois, autant vous dire que nous avons appris à respecter son rythme. Un bon conseil donc: évitez d’en faire trop, mais aussi de voir trop de monde trop vite.

De même, n’hésitez pas à emmener des objets « repère » qui lui permettront notamment de trouver le sommeil plus facilement. En ce qui nous concerne, Bébé avait un bon rythme de sommeil avant de partir, mais une fois sur place, entre le contre-coup du trajet, les nouveaux lieu et lit, et la première poussée dentaire qui débutait, son équilibre s’en est quelque peu trouvé bouleversé. Ainsi, je ne saurais que vous conseiller d’emmener sa veilleuse, éventuellement un objet portant votre odeur voire même, avant le départ, de le/ la faire dormir une ou deux fois dans le lit parapluie afin qu’il/ elle puisse s’adapter plus rapidement.

Ceci dit, ce ne sont que des conseils pour que l’acclimatation se passe plus rapidement. Nous n’avions rien fait de tout ceci et pourtant, Bébé a trouvé son rythme et s’est vite sentie chez elle. L’essentiel, et ce sera mon dernier conseil, c’est qu’elle vous sente épanoui(e). Si vous vous sentez bien, cela retentira bien sur sur votre bout de chou et vous passerez d’excellentes vacances !

Prenez bien soin de vous et bon voyage!

La photo de la semaine

La photo de la semaine

Une nouvelle semaine avec Bébé s’achève et une fois encore elle fut constituée de nombreuses évolutions, rendant nos échanges toujours plus riches.

Pendant cette semaine passée avec vous sur Instagram (@girlsarebornintulips), votre photo préférée a été:

wp-image-475547240jpg.jpg

En effet, après quelques nuits un peu hachées (c’est le moins qu’on puisse dire), mais sans autre réel symptôme, Papa et moi avions tout de même commencé à avoir de légers doutes. Et lorsque nous avons finalement vu poindre une petite tâche blanche sous la gencive, un sentiment de fierté mêlé d’émotion nous a envahi. Notre bébé grandit, elle nous le prouve un peu plus chaque jour, pour notre plus grand bonheur!

Et vous, quel a été votre fait marquant de la semaine?

[Choc culturel] De bouillantes bouillottes

Choc culturel, Let's talk about Dutch baby

Une autre pratique surprenante ici aux Pays-Bas concerne les bouillottes! Un fait anecdotique me direz-vous? Pas tant que ça, car ignorer leur fonctionnement a bien failli me faire blesser mon bébé dès son premier jour de vie (la mère indiiiigne!!!).

En effet, contrairement à ce à quoi j’étais habituée (le modèle en caoutchouc souple et relativement plat), ici les bouillottes sont sous forme de bouteilles, cylindriques donc, en aluminium rigide.

Elles en différent donc par leur fonctionnement: il faut obtenir une étanchéité parfaite en y versant d’abord un peu d’eau froide puis en la remplissant à raz bord d’une eau bouillante sortant du feu, jusqu’à ce que toutes les bulles d’air remontent à la surface puis de refermer rapidement et fermement. De cette manière la bouteille devient totalement hermétique, condition sinae qua non à son utilisation.

Mais elles différent également de par leur risques: en effet, l’aluminium étant très conducteur, ces bouillottes ne sauraient se passer d’une housse en tissus épais.
Et quand bien même, même avec une housse, leur chaleur est telle qu’au contact de la peau de bébé elles peuvent lui causer de graves brûlures! Il faut donc impérativement prendre soin de respecter une bonne distance avec bébé.

Vous voilà donc avertis, pas question de vouloir la rapprocher de lui pour qu’il « ait bien chaud »… sous peine de quoi il risquerait d’avoir bien plus que trop chaud le pauvre!

Et vous, connaissiez-vous ce type de bouillotte?

Comme d’habitude prenez bien soin de vous et à très vite!