Notre séance photo de naissance

Vie de maman
Je vous avais déjà parlé ici de mon amour de la photo en règle générale. Et depuis mon mariage, j’ai réalisé à quel point avoir des photos d’un professionnel pour immortaliser les moments importants de nos vies pouvait être utile: outre un beau souvenir matériel à partager avec famille et amis, la séance en elle-même est généralement elle aussi une très belle expérience.
Je n’ai donc pas manqué pour mon bébé Ours de procéder à un photoshooting en bonne et due forme, dont vous avez pu voir quelques clichés sur mon compte Instagram. Mais ce que vous ne savez pas c’est que j’ai vlogué ce chouette moment que la photographe Sweet Félicité nous a permis de vivre en famille, pour vous permettre, si vous hésitez encore, de voir comment se passe ce type de séance et surtout d’avoir un aperçu du résultat possible! 😉

Comme je l’ai dit, je suis hyper satisfaite du résultat et je remercie encore Marie qui a su saisir de si jolies expressions sur les visages de mes enfants, retranscrire cette ambiance si particulière après l’arrivée d’un bébé et ce beau moment de complicité en famille. Sans oublier que pour une fois… je suis sur les photos !!! 😉

Et vous, avez vous réalisé un photoshooting pour l’arrivée de vos enfants? Si oui, qu’en avez-vous pensé et si non, qu’est-ce qui vous a freinée?
J’espère en tous cas que ce partage vous aidera à sauter le pas car personnellement, je le referais sans aucune hésitation!
A bientôt!
Sandy
Photo par Sweet Félicité
Publicités

Photos de grossesse & de naissance

Grossesse & naissance
Mes conseils pour des photos réussies

Garder des souvenirs des moments marquants de ma vie est quelque chose qui m’est très cher. La photographie étant un art qui me parle particulièrement (et que je rêverais de maîtriser, même si pour le moment j’en suis extrêmement loin), j’ai eu envie de faire réaliser des photos professionnelles pour les événements les plus importants, que ce soit mon mariage, le récent baptême de ma fille mais aussi et bien sur ma grossesse et la naissance de ma fille. Pour ces deux derniers, il existe une série de petits conseils qui pourraient vous permettre de réussir encore mieux ces photos, que vous les fassiez réaliser par un photographe, ou que vous préfériez les réaliser vous-même.

Et vous, avez-vous fait réaliser des photos professionnelles ou les avez-vous faites vous-mêmes?

A bientôt!

Sandy

La vérité sur… le post partum!

Grossesse & naissance, Vie de maman

Fidèle à ma précédente résolution, voici un nouvel article sur la maternité que j’ai longtemps eu envie de faire pour n’avoir trouvé que très peu d’informations à ce sujet avant mon propre accouchement.

Car oui, être enceinte constitue un extraordinaire chambardement pour nos corps, oui, accoucher est une expérience hors du commun, et bien évidemment non, on ne s’en remet pas du jour au lendemain.

Avant toute chose cependant, je tiens à préciser que le but ici n’est absolument pas d’être alarmiste ou de vous faire croire que la période post-partum est synonyme d’enfer sur terre!
Je n’ai bien sur pas vécu tous les symptômes que l’on peut attendre après la venue de bébé, et surtout je n’ai trouvé rien de tout cela insurmontable! Après tout, vous avez donné la vie juste avant. Vous êtes donc tout à fait capable d’affronter quelques petits désagréments supplémentaires, j’en suis convaincue!
Toutefois, et comme je l’avais dit dans mon précédent article « la vérité sur… la grossesse », connaître les possibilités, savoir à quoi s’attendre, peut parfois avoir un important effet psychologique pour affronter cette période un peu délicate, physiquement mais surtout psychologiquement.

C’est pourquoi j’ai voulu lister de manière assez légère les quelques symptômes post-partum que j’ai pu identifier. Et les voici en images:

Alors qu’en pensez-vous, vous sentez-vous plus apte à affronter l’après-naissance? Et vous les mamans, vous êtes-vous reconnues dans ce petit listing?

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article, en attendant prenez bien soin de vous! 🙂

Le trousseau de bébé

Articles de puériculture, Grossesse & naissance, Vêtements & Divers
Les petits articles de puériculture nécessaires à l’arrivée de bébé

Toute Maman en devenir a besoin de constituer le trousseau de son bébé. Or,  lorsqu’il s’agit de son premier enfant, il est quelque peu difficile de savoir réellement quoi se procurer et surtout en quelles quantités.

C’est pourquoi j’ai souhaité partager avec vous la liste des choses que j’estime nécessaires à l’arrivée d’un tout petit, des soins quotidiens à la nourriture en passant par le linge de maison. Bien entendu, j’y ai inclus les articles spécifiques aux Pays-Bas, puisque comme vous le savez, des soins médicaux vous seront apportés à votre domicile après l’accouchement afin de palier à l’extrême rapidité de votre séjour à la maternité ici. Afin de vous éviter la lecture fastidieuse d’une liste sans fin, j’ai choisi de vous les présenter sous format vidéo.

J’espère que cette vidéo vous aura été utile. N’hésitez surtout pas à m’indiquer si vous pensez que certains articles manquent ou si, au contraire, d’autres sont inutiles.

A très bientôt pour un nouvel article et en attendant, portez-vous bien!

PS: N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube j’y publie régulièrement des contenus complémentaires.

[Mes petits trucs] Les langes à quoi ça sert?

Articles de puériculture, Vie de maman
10 façons d’utiliser les langes au quotidien

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, avant la naissance de ma fille, tout le monde me vantait les mérites de ces carrés de tissus, sans que je ne sache vraiment ce à quoi ils étaient destinés. Alors comme cela faisait partie des choses à acheter sur ma liste (je vous en parlerai dans un prochain article), je m’en suis procuré… Et depuis, comme tant d’autres, j’estime que c’est un must-have dans le trousseau de bébé. Voici donc 10 manières d’utiliser un lange:

1. Essuyer bébé

Le lange étant en réalité un carré de tissus hydrophile, la première utilisation que l’on vous préconisera d’en faire (tout du moins ici aux Pays-Bas) c’est de l’utiliser comme une serviette. Ainsi, au sortir du bain, vous pourrez utiliser un grand lange pour envelopper bébé puis l’essuyer, notamment dans les plis de la peau, de manière rapide et efficace.

2. Protéger le matelas à langer

Vous pourrez également utiliser un petit lange pour protéger votre matelas à langer d’éventuelles petites taches. Car s’il existe des housses spécifiques pour ces matelas, au tout début notamment il faut rien reconnaître que les fuites ou petites tâches peuvent être assez régulières. Ainsi, au lieu d’avoir à laver la housse en serviette-éponge à chacun de ces incidents, le lange pourra être lavé seul et sera de fait bien plus rapidement sec et prêt pour une nouvelle utilisation.

3. Protéger les draps

Notamment durant les premières semaines, les bébés ont régulièrement tendance à régurgiter, et ceci d’autant plus s’ils sont allaités. Et comme ces petits êtres passent d’abord le plus clair de leur temps à dormir, c’est bien souvent dans leur lit qu’ont lieu ces petits accidents. Ainsi, placé sous la tête de votre nourrisson, un lange pourra également être lavé séparément et vous permettra d’espacer un tout petit peu les lessives de draps!

4. Servir de drap lui-même

Il s’agit là d’une des premières choses que m’a montrées ma kraamzorg. Car ici on utilise (tout du moins dans les premiers temps) des couvertures plutôt que des gigoteuses dans le lit de bébé. Mais quelle que soit votre opinion sur ce choix, un grand lange peut en tout état de cause servir de drap léger pour les siestes en été…

langes

5. Servir de pare-soleil/ coupe-vent

En promenade, notamment ici aux Pays-Bas, le temps peut rapidement changer! Une bourrasque et voici le soleil, une rafale et on remet les vestes (vous l’aurez compris, il y a tout de même une constante: le vent!). Ainsi, un lange ne prenant pas de place dans votre sac à langer, vous pourrez l’accrocher à votre nacelle pour éviter aux rayons du soleil d’éblouir votre tout petit ou encore pour limiter quelque peu l’entrée de l’air frais dans son habitacle.

6. Préserver votre intimité pendant l’allaitement

Toutes les mamans n’allaitent bien sur pas, mais si tel est votre cas, le faire dans un lieu public est toujours quelque peu source de gêne. Pour préserver votre intimité ainsi que celle de Bébé, rien de tel qu’un grand lange attaché à la bretelle de votre soutien-gorge pour s’y cacher. Avantages supplémentaires: compte tenu de la matière extrêmement légère du tissus, bébé pourra respirer sans problème (on en est heureuses n’est-ce pas?!) et surtout n’aura pas trop chaud en été!

7. Servir de tapis à langer en balade

L’hygiène dans les lieux publics n’est pas toujours au rendez-vous. Or si vous un tapis à langer de voyage est parfois fourni avec les sacs à langer, tel n’est pas toujours le cas. Ainsi, un petit lange stocké dans votre sac vous permettra d’épargner la douce peau de votre bébé d’éventuels microbes (sans oublier qu’en cas de fuite, cela vous évitera également d’en laisser partout pour les mamans qui suivront).

8. Faire office de bavoir géant

Au début de la diversification alimentaire, parents et bébés ont, il faut bien le reconnaître, une légère tendance à en mettre partout! Alors difficile de se passer d’un bavoir à l’heure des repas. Mais si vous l’avez oublié, ou si bébé a trop tendance à mettre les doigts dans la bouche, puis dans les cheveux, puis dans les yeux et sur le pull… Bref, si vous en mettez partout, sachez qu’un grand lange noué autour du cou (toujours sous votre surveillance bien sur) peut permettre de canaliser les petites mains baladeuses de vos chères têtes blondes! 🙂

9. Protéger vos vêtements des régurgitations

Car avec chaque tétée vient un rot libérateur, vous apprécierez de pouvoir protéger vos vêtements d’éventuelles tâches indésirables. Ainsi, placé sur votre épaule, vous éviterez facilement ces petits désagréments.

10 Asseoir bébé en extérieur

Une fois qu’il saura se tenir assis, bébé appréciera de pouvoir être posé à terre et explorer un peu plus le monde qui l’entoure. Pour autant, nous, Mamans, aurons parfois envie de préserver l’hygiène de ces petits aventuriers en évitant de les poser directement à même le sol. Un grand lange dans ces cas là vous permettra de créer un petit espace plus sur pour qu’il puisse explorer comme il l’entend. Ce conseil vaut bien entendu également pour la plage, pour remplacer au pied levé une serviette oubliée par exemple.

Petit bonus. Ramasser les jouets de façon efficace! 

Ou plus largement, transporter des choses. Car avec un bébé quasiment greffé au bras la plupart du temps, ranger et déplacer des objets devient en soi une performance. Pour pouvoir optimiser ces actions sans tomber dans la contorsion, vous pouvez faire de votre grand lange une sorte de baluchon en plaçant tous les objets souhaités en son centre puis en nouant ensemble les coins opposés! Et voilà un sac de fortune créé en moins de 30 secondes!

Vous l’aurez compris: hydrophile, léger, peu encombrant, vite lavé et vite sec – le lange a tous les atouts pour être emmené partout et servir en toutes occasions! Alors comptez-vous en acheter pour la naissance de votre petit trésor? Quelle utilisation pensez-vous en faire le plus?

J’espère en tous cas que cet article vous aura plu et vous aura été utile, en attendant le prochain portez-vous bien! A très bientôt pour un nouvel article! 

 

[Choc culturel] Geboortekaartjes!

Choc culturel, Let's talk about Dutch baby

Une autre grande différence que j’ai notée ici aux Pays-Bas concerne les faire-part de naissance.faire-part-2

J’ignore ce qu’il en est dans votre pays d’origine, mais en France, l’annonce des naissances est relativement normée.
Habituellement (tout du moins, de nos jours), la naissance est annoncée le jour même via SMS ou e-mails, afin d’informer la plupart des amis et membres de la famille. C’est seulement plusieurs semaines (ou devrais-je dire mois?!) plus tard que les parents procèdent à l’envoi en bonne et due forme du faire-part. Son contenu est généralement relativement descriptif et comprend le nom du bébé, ses heure et date de naissance, un court texte exprimant le bonheur des parents et, bien entendu, le poids et la taille de cette petite merveille!

Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque ma kraamzorg m’a dit qu’ici aux Pays-Bas, il n’en allait pas vraiment de même. En effet, mis à part le fait qu’il ne mentionne a priori pas la taille de bébé (puisque, comme je vous l’avais dit, ils ne la mesurent pas à la naissance), les faire-part doivent ici être envoyés juste après la naissance.
Et par cela, je veux dire qu’ils doivent l’être dans les jours qui suivent car ils comprendront également une information importante: vos heures de visites! En effet, vous devrez indiquer clairement les heures de la journée durant lesquelles vous souhaiterez vous reposer et celles pendant lesquelles vous accepterez les visites, pour permettre à vos proches de venir vous voir. Vous pourrez même y ajouter une invitation à une baby shower pour faire des présentations groupées (mais bien sur, l’invitation ne sera réservée qu’à certains proches en particulier)…

Et vous, comment allez-vous ou avez-vous annoncé la naissance de votre petit trésor?

Les cadeaux de naissance et de grossesse

Vêtements & Divers
Ou comment sortir des éternelles layette, Sophie la girafe et autres petits chaussons…

Les petits vêtements de bébé c’est tellement mignon. Et regardez ces petits pieds tellement craquants… Bon allez, on va changer cette fois, on va lui acheter une Sophie, c’est une valeur sûre…!
Qui n’a jamais eu envie de céder aux appels de ce tiercé gagnant lors d’une naissance dans notre entourage? C’est vrai qu’on l’adore cette toute petite layette. Quand à Sophie elle nous rappelle de bons souvenirs c’est sur.

Mais je ne sais pas pour vous, moi en tous cas j’ai toujours eu envie d’acheter des choses un peu plus originales, sans pour autant nécessairement savoir vers quoi me tourner.

Sûrement le fait de n’avoir jamais été Maman moi-même, lorsqu’il s’agissait de fureter dans les magasins, mon choix final s’arrêtait immanquablement sur le même type d’article.

Maintenant que j’ai cette expérience, j’ai pu glaner des idées au fil de mes propres achats de naissance mais aussi grâce aux cadeaux inattendus de mes proches. Si vous souhaitez vous aussi sortir de l’ordinaire, voici quelques suggestions de cadeaux pour une grossesse ou pour une naissance…

Et vous, avez-vous reçu ou offert des cadeaux originaux? Si oui, n’hésitez pas à les partager avec nous dans la section commentaires (je suis toujours preneuse d’une bonne idée) 🙂

En attendant je vous dis à très bientôt et surtout portez-vous bien!

[Choc culturel] La taille de bébé

Choc culturel, Let's talk about Dutch baby

metre

Voici une nouvelle rubrique sur mon blog. En effet, en côtoyant les infrastructures liées aux bébés, certaines pratiques néerlandaises m’ont frappée car très différentes de chez moi (en France).

Voici donc la 1ère chose que j’ai remarquée: les néerlandais ne mesurent pas leurs bébés à la naissance.

Si pour les français énoncer le poids ET LA TAILLE de leur précieux poupon est essentiel, les néerlandais ne mesurent que le poids. En effet, pour eux étendre les douces gambettes des tout petits peut leur faire mal aux hanches – ils évitent ainsi autant que possible de leur faire pratiquer ce genre de mouvement. Nous avons donc du faire la demande spécifiquement pour connaître la taille de notre princesse.

Et vous qu’en pensez-vous? Cela se passe-t-il différemment là où vous vous trouvez?

La liste de naissance

Articles de puériculture, Vêtements & Divers
L’arme anti-cadeaux-en-double

liste-de-naissance-stylo

A mesure que votre grossesse avance, la question délicate de la liste de naissance va se poser à vous. Si pour la jeune génération cette pratique est plutôt normalisée, il n’en va pas nécessairement de même pour les plus âgés. Toutefois, son intérêt pour les futurs parents est plutôt incontestable.

Le principe de base: vous établissez une liste d’articles de puériculture, vêtements, jouets qui répondraient le mieux à vos besoins, la déposez dans un magasin auprès duquel vos proches pourront les commander et vous n’avez plus qu’à les y retirer.
Les avantages principaux de ce concept? Tout d’abord orienter les cadeaux faits à Bébé (éviter les doublons, s’assurer de recevoir des cadeaux utiles et pouvoir avoir LE modèle qui conviendra vraiment à votre utilisation). Mais aussi, bien souvent, bénéficier de réductions sur vos prochains achats sur la base des sommes dépensées par vos proches.

Séduisant donc, mais manifestement peu voire pas pratiqué ici aux Pays-Bas. 😦 Voici donc les quelques options que j’ai pu identifier pour vous aider à établir la vôtre malgré tout.

1.  Amazon

Le site marchand propose une offre « Baby registry » sur une immense sélection d’articles, avec possibilité de gestion via tablette, smartphone ou ordinateur, et une option de retour des articles qui ne conviendraient finalement pas sous 90 jours.
Les avantages sont à mon avis principalement la possibilité de tout gérer en ligne (très utile si vos proches sont restés dans votre pays d’origine) et surtout la possibilité d’ajouter à votre liste des produits d’autres sites, que vous n’auriez pas trouvés sur Amazon. En outre, le site est anglophone, contrairement à ceux que je vais vous présenter à présent. L’inconvénient en revanche est qu’avantages et réductions semblent réservés aux « Prime members ».

2. Berceau magique

Comme mentionné dans mon précédent article, le site en ligne propose la livraison aux Pays-Bas. Ils offrent ainsi la possibilité classique d’établir une liste à partir de leurs produits, en contre-partie de quoi vous pourrez bénéficier sur vos achats ultérieurs d’une réduction pouvant représenter jusqu’à 15% du montant total des cadeaux offerts par vos proches.
Les avantages sont que vous pouvez choisir une fois la liste clôturée de commander les produits que vous voulez vraiment (pratique si personne ne vous a offert le porte-bébé dont vous aviez vraiment besoin mais que la somme des divers petits cadeaux que vous avez reçus permettrait de vous l’acheter), mais également la réduction sur vos achats ultérieurs pouvant aller jusqu’à 15%. L’inconvénient à mon sens est que ce site en ligne ne propose pas toujours les articles au meilleur prix.

3. Ookoodoo

Ce site en ligne est spécialisé dans la création de listes (mariage, naissance, anniversaires…). Il s’agit ici de regrouper les produits que vous aurez repérés sur différents sites de e-commerce. Le concept: un plug-in sur navigateur vous permettant lorsque vous êtes sur la page d’un site d’ajouter instantanément le produit que vous êtes en train de visualiser à votre liste de naissance. Les avantages sont le choix infini en termes de produit ou de marques (certaines marques n’étant sinon pas forcément distribuées dans l’enseigne où vous avez votre liste), la possibilité de mise en place de cagnottes mais aussi et surtout celle de trouver le meilleur prix pour vos proches. C’est avec cet outil que nous avons choisi de créer notre liste et nous en avons été très contents: le principe est très intuitif et efficace.

Les inconvénients sont en revanche tout d’abord qu’il n’y aura ni avantages ni réductions, mais surtout que les achats se font sur le site d’origine. Vos famille et amis devront donc penser à acheter les divers produits dans une seule et même enseigne s’ils veulent limiter les frais de port. Quant aux produits que vous pourriez sélectionner sur des sites d’e-commerce néerlandais, prévenez bien vos proches de la possibilité de traduire les pages web avec Google translate car sinon vous pourriez bien être assaillis de messages de détresse voire d’abandon…

4. Mes envies

Le principe est strictement le même que pour Ookoodoo. N’ayant pas testé ce site, je ne saurais dire lequel est le mieux. Tout est donc question d’impression personnelle selon moi.

Voilà, vous avez désormais quelques options à votre disposition pour créer votre liste de naissance.
Un petit conseil avant de terminer: privilégiez autant que faire se peut des produits dont vous n’aurez pas forcément besoin immédiatement après l’accouchement. En effet, les superstitions ont la dent dure et bon nombre de parents ou amis préfèreront attendre la naissance pour commander – mieux vaut anticiper cela et s’assurer de ne manquer de rien durant les premiers temps avec Bébé.

Reste maintenant le plus délicat: savoir quand et comment amener le sujet, notamment auprès des moins jeunes… Mais cela, c’est beaucoup plus personnel!

Votre bonne fée la kraamzorg

Grossesse & naissance
Le post-partum aux Pays-Bas

C’est selon moi l’un des meilleurs aspects d’un accouchement aux Pays-Bas. Bébé né, vous remarquerez très vite que votre séjour à l’hôpital sera court, pour ne pas dire express (parfois seulement quelques heures après la naissance)! Mais vous rencontrerez bientôt la femme sur qui vous pourrez vous appuyer durant des 7 prochains jours : la kraamzorg.

Assez tôt dans votre grossesse, vous vous serez inscrite auprès d’un bureau de Kraamzorg, les aurez informés de votre date présumée d’accouchement et aurez reçu les instructions quant au matériel nécessaire pour votre prise en charge post-partum. Plus tard (environ à la 34e semaine de grossesse), une représentante sera venue à votre domicile pour finaliser votre admission, vous informer sur les soins fournis tout en s’assurant que tout soit bien en place chez vous.

Avant la naissance, il vous faudra en effet louer des élévateurs de lit, acheter un « kraampakket » (contenant les produits de soin tels que de la gaze, des protections de lit, etc.) et vous procurer tout le matériel nécessaire à l’arrivée de Bébé (langes, thermomètres, baignoire…). C’est à ce moment là que vous devrez vous assurer de certaines choses telles qu’avoir une kraamzorg parlant anglais ou encore savoir quelle sera la prise en charge en cas de retour de l’hôpital en soirée/ nuit (notre bureau nous aurait envoyé quelqu’un à toute heure mais ce n’est pas le cas de tous).

Et lorsque vous sentirez que le moment est venu pour votre bébé de venir au monde, vous – ou plus surement votre partenaire 😉 – devrez appeler le bureau de Kraamzorg de sorte qu’ils s’organisent pour votre retour à la maison. Une fois que vous aurez fait connaissance avec votre petit trésor  et informé le bureau de votre heure de sortie, vous rencontrerez votre bonne fée, la kraamzorg.

votre-bonne-fee-corps

Une aide si précieuse

La mission du kraamzorg est d’assurer vos soins et ceux du bébé pendant les 7 jours qui suivent la naissance. Concrètement, elle est généralement présente entre 7 et 8h par jour les premiers jours, puis quelques heures le reste de la semaine, en fonction de vos besoins. Bien sûr, le temps que vous aurez passé à l’hôpital (24h en ce qui me concerne, lisez mon histoire ici) sera déduit de votre forfait global mais selon moi cela reste bien suffisant. Durant cette période, elle s’assurera de votre bonne santé mais sera également chargée de s’assurer que vous récupériez bien de l’accouchement.

Voici donc le récit de mon expérience. Evidemment, la vôtre pourra être légèrement différente mais dans les grandes lignes, voilà ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Après les 24 heures passées à l’hôpital, nous avons reçu le feu vert pour rentrer chez nous avec notre petite princesse. Une heure après notre retour, la Kraamzorg était à notre porte. Elle s’est présenté et a fait notre connaissance, puis nous a auscultées une 1ère fois. Comme il était déjà 16h (et qu’on était un samedi), elle s’est assurée de ce que nous ayons tout le nécessaire pour passer la nuit et qu’il ne nous manquerait rien que nous ne puissions acheter le lendemain. Elle nous a également donné des instructions pour cette 1ère nuit avec Bébé (prise de température, préparation des bouillottes, suivi des temps d’allaitement, vérification des couches…). Puis, une fois qu’elle nous a senti suffisamment confiants (enfin, autant que l’on puisse l’être en tous cas!) elle nous laissa pour la nuit.

Juste une précision : j’ai eu durant cette semaine 3 kraamzorg différentes. Cette situation était vraiment inhabituelle en ce qu’en principe on n’en a qu’une, mais la 1ère ayant bloqué son dos quelques jours auparavant, elle du être arrêtée et remplacée au pied levé. Toutefois, toutes furent si adorables que je n’ai rien à en dire de négatif.

Mais revenons-en à nos moutons : à quoi ressemblait une journée type avec la kraamzorg?
A son arrivée (généralement vers 8h30), nous faisions le bilan de la nuit écoulée, puis elle prenait ma température, mon pouls, palpait mon ventre afin de s’assurer que tout revenait bien en place et vérifiait l’état de mes points de suture. Ensuite, elle vérifiait le poids, la température et les couches de Bébé (pour s’assurer qu’elle buvait suffisamment)… Chaque jour, elle dressait un rapport dans notre carnet de suivi. Puis elle me donnait des conseils sur divers sujet tels que la préparation du bain, que faire en cas de coliques, la manière de s’assurer d’un allaitement efficace, etc.
Ensuite, nous elle m’aidait à mettre en place l’allaitement de Bébé. A ce sujet, je dois dire que sans la Kraamzorg, je ne sais pas si j’aurais réussi à le mettre en place durablement ! Lors de ma montée de lait, l’allaitement était devenu extrêmement difficile (j’y consacrerai un post prochainement). Les conseils et l’aide que j’ai alors reçus m’ont été si précieux que si aujourd’hui je peux dire qu’à 4 mois j’allaite encore exclusivement ma fille c’est en grande partie grâce à elles.
En parallèle, elle veillait à maintenir une hygiène impeccable pour Bébé et moi. En clair, chaque jour, elle nettoyait de fond en comble notre salle de bains pour éviter tout risque d’infection, changeait nos draps, lavait et pliait notre linge. L’une des 3 kraamzorg que j’ai eues était même tellement géniale qu’elle allait jusqu’à me le repasser !
Elle veillait également à ce que je me repose et mange suffisamment: elle me préparait des collations matin et après-midi, ainsi que le déjeuner (un déjeuner à la hollandaise certes, mais tout de même). Et cerise sur le gâteau, elle s’occupait même de Bébé pour me permettre de faire des siestes ou de me doucher par exemple.
Pour finir, bien sûr, elle m’apprenait à bien prendre soin de Bébé …

Ce système est vraiment le meilleur que j’aurais pu espérer. Dans mon pays d’origine, les jeunes mamans restent à l’hôpital au moins 3 jours après la naissance, mais ensuite, elles se retrouvent seules à la maison avec leur bébé… Ici, nous avons la chance unique d’avoir quelqu’un à domicile, nous montrant comment faire les choses dans notre propre environnement, qui nous est complètement dédiée, et peut répondre à toutes les questions qui surgissent immanquablement au fil des jours (hé oui, car la plupart des questions n’arrivent pas uniquement le 1er jour mais un peu plus tard) … Je sais qu’en France, il est possible de demander une aide à domicile – trop de femmes l’ignorent. Compte tenu de mon expérience, je ne peux que vous recommander de le faire, car cela peut vraiment faire la différence quant à votre vécu du post-partum.

Une plus large assistance

En plus de la kraamzorg, quelques personnes viendront à votre domicile durant cette première semaine. D’abord, vous retrouverez votre sage-femme. Elle vérifiera particulièrement votre état de santé et s’assurera, avec la kraamzorg, que tout va bien pour vous et votre bébé. Vous recevrez également la visite de deux personnes, la première effectuant le test de Guthrie (échantillon de sang prélevé sur le talon de Bébé) et l’autre testant l’audition du bébé.

Une fois la première semaine écoulée, vous ne serez bien sûr pas livrée à vous-même pour autant.

Vous aurez un premier rendez-vous avec une personne du «Consultatie bureau». C’est auprès de ce «Consultatie bureau» que sera suivi le développement de votre bébé. En d’autres termes, c’est là que vous pourrez vous rendre pour le/ la peser et mesurer, que lui seront faits ses vaccins et que sera effectué le suivi de son développement jusqu’à ses 4 ans.
A noter, pour ce qui est de sa santé à proprement parler (pour un rhume par exemple) c’est chez le médecin de famille (« huisart ») que vous devrez vous rendre.

Pour ce qui est de votre propre suivi, vous aurez la possibilité, à la 6e semaine post-partum, de revoir votre sage-femme afin de faire un point sur votre rétablissement. Vous aurez également l’opportunité de prendre un rendez-vous pour déterminer votre méthode de contraception à l’avenir.
Quant à la rééducation du périnée, vous serez votre propre juge. En effet, lorsque je lui ai demandé, la sage-femme ne m’a donné aucun vrai conseil pour ce faire (à part l’évidence je veux dire) mais a précisé que si je ne me sentais pas à l’aise de ce point de vue là au terme des 3 mois après la naissance, je pourrais aller voir une kinésithérapeute spécialisée (« pelvic fysiotherapist »). Votre rééducation est donc laissée à votre entière appréciation, mais bien sûr, si vous le souhaitez vous pouvez en bénéficier.

Pour conclure, je ne peux que dresser un bilan positif du post-partum aux Pays-Bas. Oui, votre séjour à l’hôpital sera très court, mais si vous vous assurez que, de jour comme de nuit, la kraamzorg pourra venir vous aider dès votre sortie, l’assistance dont vous bénéficierez alors n’en sera à mon sens que bien plus précieuse et efficace.

Et vous, que pensez-vous de ce système? Quelles est votre expérience du post-partum?
Prenez soin de vous et à bientôt! ❤